logo ogm

Étiquetage obligatoire des OGM : nouveau projet de loi fédéral déposé

2016-06-14

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) dépose ce matin un projet de loi visant à modifier la Loi sur les aliments et drogues, afin que l’étiquetage obligatoire des organismes génétiquement modifiés (OGM) soit mis en place au Canada.

« Vigilance OGM salue cette initiative qui, comme celles qui l'ont prédécédé, est un pas dans la bonne direction. » déclare M. Thibault Rehn, coordinateur de Vigilance OGM. « Nous espérons bien sûr que cette initiative portera fruit au Canada, mais aussi que le gouvernement du Québec en prendra note et agira afin d’instaurer un étiquetage obligatoire des OGM dans notre province. ».

La dernière tentative politique en vue de l’étiquetage obligatoire au Canada remonte à 2013, alors qu’un député du NPD avait présenté une motion en ce sens. Cette dernière s’inscrivait dans le cadre d’une série de projets de lois présentés à la Chambre des communes ; en 2001 par un député du NPD , puis par le député libéral Charles Caccia la même année et finalement par un député du Bloc québécois en 2008.

La campagne Exigez l’étiquetage! est en cours au Québec depuis le 18 avril dernier. Plus de 12 000 citoyens et citoyennes et plus de 130 fermes, entreprises et organisations l’ont déjà appuyé. « Ce projet est proposé par un député du Québec. Pour nous, cela démontre l’impact de la mobilisation citoyenne québécoise aussi bien à Québec qu’à Ottawa. Enfin, le sujet est ramené dans les agendas parlementaires! » ajoute M. Rehn. « Ce nouveau projet de loi confirme la pertinence de la campagne Exigez l’étiquetage! et de fournir de l’information de qualité à la population. » estime M. Rehn. « Le Québec a décidément tout le potentiel afin de se positionner comme leader canadien dans le dossier de l’étiquetage des OGM. »

Les modifications demandées par ce projet de loi permettraient d’imposer l’étiquetage obligatoire des OGM sans pour autant en définir les modalités, celles-ci devant être débattues plus tard en chambre. « Le Parti libéral du Canada a une nouvelle occasion de répondre aux demandes répétées depuis 20 ans par une grande majorité des Canadiennes et des Canadiens. Saura-t-il la saisir ? » se demande M. Thibault Rehn.

Rappelons que 88% des Canadiens et Canadiennes se sont prononcés en faveur de l’étiquetage obligatoire des OGM et 59% contre les modifications génétiques des semences et des animaux destinés à la production alimentaire, selon le dernier sondage Ipsos Reid sur les OGM (Septembre 2015).